5d7324354c12429b1d231c4652fcdfc4

Dès que j'ai eu connaissance de la broderie Hardanger, ma fascination fut totale ! L'apprentissage de cette technique demande non seulement beaucoup de patience mais aussi, de la rigueur. On obtient des merveilles mais cela exige du temps et du travail. Comme le montre l'exemple (image), on peut aussi l'agrémenter d'un motif à point compté. Le coeur est l'un des plus simples à réaliser.

Cette technique ne souffre d'aucun écart dans le comptage des points; Pour que l'ouvrage soit réussi, il faut prêter une grande attention à bien piquer son aiguille dans le bon "trou" du tissu, car il suffit d'un point d'écart non remarqué pour devoir défaire son travail et le recommencer. Sans cela, les blocs ne vont pas correspondre correctement au moment de la jonction. Cela se remarque très vite quand on arrive à la fin du travail "ça ne colle pas"...

Pour travailler, il faut suivre un "diagramme" qui est toujours proposé dans le quart de sa totalité. Pour me faciliter la tâche, j'imprime les quatre coins, dont deux en "miroir" pour avoir le diagramme complet sous les yeux.

Autres astuces, je marque le contour d'un trait de crayon fluo pour qu'il se remarque bien lors de l'exécution ainsi qu'une lampe-loupe.

Utiliser un tambour ou cercle à broder permet d'avoir toujours sa toile bien tendue et facilite le travail. Quant à l'aiguille dont je me sers, elle est sans pointe pour éviter d'accrocher les fils de la toile.

Voici une fiche qui récapitule les symboles d'un diagramme, la seconde fiche vous montre comment broder les barrettes dans le bon sens :

 bf6a9db784466c3b9e18e366b2038152

b74ab20ee56ebdf6caa8040783c6c141

Amusez-vous bien pour ce premier exercice.

point_de_feston